• Mélusine

La magie noire

Mis à jour : 8 déc. 2019



Que le lecteur veuille accorder toute son intention : il va trouver condensé, sous une forme équivoque, parfois paradoxale ou même blasphématoire en apparence, plusieurs des hauts mystères de l’occultisme.


  La magie noire est une magie d’intention, son domaine d’application est extrêmement étendu. Sa pratique est basé sur l’expérience accumulée par les sorcières à travers les âges et elle a été validée d’une façon qui transcende le raisonnement du commun des mortels. Ceux qui pratiquent la magie noire suivent des principes fondamentaux basés sur ce qu’on a coutume d’appeler les lois énergétiques.


  En se servant de la prépondérance altérée de deux forces, en apparence hostile et qui tendant à l’équilibre, ne cessent d’osciller telles la cause efficiente de la vie ! Action et Réaction ! La magie noire n’est tout simplement pas une discipline compatible avec la routine de la gratification instantanée. Elle tire son pouvoir de l’exclusivité !


  Elle se pratique en langue elfique dans l’ombre de nos tanières de sorcières, seul ou en groupe, lors des sabbats ou des messes noires. Le soufre est à la magie noire ce que le sel est à la magie blanche ; en bloc ou en poudre, il sert à consacrer les objets, il peut être brûlé comme l’encens et porte une trace énergétique dans les lieux où il a été répandu. Les nuits sans lune sont évidemment des moments privilégiés pour les rituels de magie noire ; des pierres comme l’opale noire ou l’hématite y sont couramment utilisés.


  Depuis le déclin de l’empire romain, on a coutume de croire que la magie noire, aussi appelée voie de la main gauche, se rapporte à l’Art d’utiliser des forces surnaturelles pour obtenir une victoire ou un gain dans un but égoïste ou pour causer du tort à autrui et que, d’une façon générale, les puissances obscures sont convoquées pour des travaux de nature funeste alors que les puissances plus lumineuses le sont pour des travaux considérés comme bénéfiques pour tous et bienfaisants. Cependant, ce n’est pas toujours le cas, les divinités principales étant souvent sollicitées pour un large gamme de faveurs personnelles qui peuvent être considérées comme mauvaises du point de vue de la magie blanche, alors que l’application peut être orientée par le désir du pratiquant et se déterminer selon la manière de l’utiliser.


  Preuve que les concepts occultes de voie de la main droite (magie blanche) et voie de la main gauche (magie noire) sont largement galvaudés et mécompris. Quelque est pu être à la base les différences culturelles, la magie noire finie par être envisagée à tort en terme de mal et d’égoïsme et la magie blanche en terme de guérison, de communauté et de Bien. Cette magie est très efficace et obéit à l’intention du pratiquant averti. C’est sans doute la raison pour laquelle elle a été répudiée.


Vous pouvez parcourir mes articles librement ou me contacter au 06 81 53 73 31 pour une étude gratuite et personnalisée. 

Découvrez également les autres pages de mon site internet sorcière.online

833 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout